Je ne peux pas m'arrêter de laver, vérifier, compter: Mieux vivre avec un TOC par Alain Sauteraud

Je ne peux pas m'arrêter de laver, vérifier, compter: Mieux vivre avec un TOC

Titre de livre: Je ne peux pas m'arrêter de laver, vérifier, compter: Mieux vivre avec un TOC

Éditeur: Odile Jacob

ISBN: 2738112064

Auteur: Alain Sauteraud


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Alain Sauteraud avec Je ne peux pas m'arrêter de laver, vérifier, compter: Mieux vivre avec un TOC

Il existe une grande différence entre avoir des petites manies et être complètement envahi par ces mêmes manies. Dans le premier cas, il n'y a rien d'inquiétant. Dans le second, il s'agit d'un trouble obsessionnel compulsif ou TOC, touchant 2 % des Français : la personne, obsédée par des pensées exprimant un danger, se sent obligée d'accomplir un acte rituel censé la protéger. Par exemple, en cas d'obsession de la saleté, elle peut se laver les mains jusqu'à trois heures par jour ! Aussi étonnant que soit ce trouble, il ne relève pas d'un trait de personnalité, mais d'une névrose qu'il est possible de soigner comme l'explique l'auteur, psychiatre. Dans son ouvrage, il détaille les différentes prises en charge existantes. Il donne aussi de nombreuses consignes pour mieux évaluer son problème et changer grâce à des exercices réguliers. Il explique enfin à l'entourage comment réagir, sans céder à l'exaspération. Plus qu'un livre destiné à comprendre sa maladie, il s'agit d'un véritable guide pratique pour se traiter soi-même. --Nathalie Szapiro

Livres connexes

Il existe une grande différence entre avoir des petites manies et être complètement envahi par ces mêmes manies. Dans le premier cas, il n'y a rien d'inquiétant. Dans le second, il s'agit d'un trouble obsessionnel compulsif ou TOC, touchant 2 % des Français : la personne, obsédée par des pensées exprimant un danger, se sent obligée d'accomplir un acte rituel censé la protéger. Par exemple, en cas d'obsession de la saleté, elle peut se laver les mains jusqu'à trois heures par jour ! Aussi étonnant que soit ce trouble, il ne relève pas d'un trait de personnalité, mais d'une névrose qu'il est possible de soigner comme l'explique l'auteur, psychiatre. Dans son ouvrage, il détaille les différentes prises en charge existantes. Il donne aussi de nombreuses consignes pour mieux évaluer son problème et changer grâce à des exercices réguliers. Il explique enfin à l'entourage comment réagir, sans céder à l'exaspération. Plus qu'un livre destiné à comprendre sa maladie, il s'agit d'un véritable guide pratique pour se traiter soi-même. --Nathalie SzapiroIl existe une grande différence entre avoir des petites manies et être complètement envahi par ces mêmes manies. Dans le premier cas, il n'y a rien d'inquiétant. Dans le second, il s'agit d'un trouble obsessionnel compulsif ou TOC, touchant 2 % des Français : la personne, obsédée par des pensées exprimant un danger, se sent obligée d'accomplir un acte rituel censé la protéger. Par exemple, en cas d'obsession de la saleté, elle peut se laver les mains jusqu'à trois heures par jour ! Aussi étonnant que soit ce trouble, il ne relève pas d'un trait de personnalité, mais d'une névrose qu'il est possible de soigner comme l'explique l'auteur, psychiatre. Dans son ouvrage, il détaille les différentes prises en charge existantes. Il donne aussi de nombreuses consignes pour mieux évaluer son problème et changer grâce à des exercices réguliers. Il explique enfin à l'entourage comment réagir, sans céder à l'exaspération. Plus qu'un livre destiné à comprendre sa maladie, il s'agit d'un véritable guide pratique pour se traiter soi-même. --Nathalie Szapiro